BLOODSHOT REBORN TOME 2 : LA TRAQUE

Suite des aventures de Bloodshot chez Valiant, avec la très bonne série Bloodshot Reborn scénarisée par Jeff Lemire. Pour rappel, le héros a eu une brève relation avec la Géomancienne, qui avant de mourir lui a fait un cadeau empoisonné, en le débarrassant des nanites à la source de son pouvoir. Redevenu lui même, mais en quête de sa véritable identité et de ses origines, Ray Garrison (un nom d'emprunt, probablement) n'a pas trop le temps de s'adapter à sa nouvelle existence, car les robots microscopiques qui infestaient son sang se sont trouvés de nouveaux hôtes, qui perdent la tête et sont responsables d'horribles carnages dans le Colorado. Du coup, Bloodshot ne va pas rester longtemps sur la touche, et devoir se sacrifier, prendre la route, et aller récupérer les fameux nanites, pour les contrôler.
En cours de chemin notre héros a tissé de nouveaux liens sentimentaux avec une blonde un peu paumée, Cristal. S'il tente de ne pas prendre en considération l'idée de la protéger et de l'aimer, il est cependant difficile de résister à l'appel de la chair, et des bons sentiments. Car malheureusement, tout ceux (et celles) qui croisent sa route ont tendance à se mettre en péril, et ont une durée de vie assez limitée. En parallèle, deux agents spéciaux mènent l'enquête et suivent Bloodshot (ou plutôt les porteurs de nanites) à la trace, en arrivant après coup sur les lieux où le sang à coulé. Il s'instaure une relation assez détendue et sarcastique, et les dialogues forts naturels et très drôles aident à tempérer une tension palpable. Le ton est à la fois dramatique et désespéré, et entrecoupé de répliques ou de scènes brèves plus légères. Jeff Lemire fait un superbe travail sur ce titre, parvenant à rendre enfin humain et attachant un personnage trop longtemps présenté comme une machine de guerre impitoyable, tourmenté par un désir de se (re)connaître, mais sans jamais dégager une forte empathie, comme c'est le cas désormais. L'intrigue est efficace, rythmée, et se corse encore quand un des porteurs de nanites décide lui aussi de devenir le réceptacle de tous les autres, et part récolter tout ce pour quoi Bloodshot lutte. 



L'histoire est par ailleurs servie par un Butch Guice en très grande forme. Les plans resserrés, la manière de dessiner les visages, les expressions, le naturel époustouflant qui s'en dégage, font de ces pages de superbes exemples de comic-book soigné et réaliste, qui devrait ravir tous les amateurs de jolis dessins. Bloodshot Reborn continue donc d'être une des séries à suivre en ce moment, avec cette fois les épisodes 6 à 9, dans un second tome qui ne baisse pas une seconde d'intensité. 
A noter, pour être complet sur Bliss Comics, que l'éditeur annonce pour novembre la sortie de deux intégrales. Tout d'abord celle annoncée à la PCE avec la série Rai, 350 pages pour 28€. Et aussi Archer et Armstrong,  800 pages pour le prix raisonnable de 49€, c'est à dire 29 épisodes!


A lire aussi : 


Rejoignez la communauté sur Facebook!


Commentaires