LES NEW 52 (DC COMICS) : NOTRE PETIT BILAN / TOP FIVE

Petit jeu ce vendredi : nous allons tenter de trouver cinq points positifs apportés par les New 52 chez DC Comics. Il s'agit bien entendu d'un avis totalement subjectif; vous n'aurez peut-être pas la même opinion. Envie de faire la même sélection? Voici donc ce qui nous a le plus intéressé, interloqué, dans un ordre modifiable. (Non, on parlera pas de Superman, c'est à notre avis un petit désastre...)

Animal Man de Jeff Lemire. Disons le tout de suite, s'il y a bien une série qui m'a plu dès le premier numéro et n'a jamais dérogé à cette règle, c'est celle-ci! Le scénariste n'a rien inventé de nouveau, en grande partie il a opéré la réactualisation du travail de Grant Morrison. Il a néanmoins ajouté une bonne dose de sentiments développés avec finesse, et quelques détails narratifs disparates, qui ont fait de Animal Man un personnage ultra cool. A signaler un crossover avec Swamp Thing de Scott Snyder, qui mérite lui aussi d'être cité dans cette catégorie.

La Cour des Hiboux. Du duo Snyder/Capullo. Oui si vous regardez bien le run complet du scénariste sur Batman vous vous rendez compte qu'avec le temps certaines pistes sont discutables, et une lassitude évidente fini par poindre. Mais je relis toujours avec le même plaisir le début cette Cour des Hiboux, terrifiante et très bien écrite, qui place dans Gotham une nouvelle menace aussi crédible qu'omniprésente. Une excellente saga dans la saga, qui entre dans les classiques modernes du chevalier noir.

Forever Evil. Alors là, j'entends déjà hurler à l'hérésie, et ceux-là n'auront peut-être pas tort, car oui, cet événement n'a rien d'exceptionnel, ce n'est pas quelque chose de qualitativement parfait, mais ce qui m'a plu, c'est le côté cataclysmique, les héros retranchés dans leur derniers extrêmes, le sentiment que cette fois ils ont perdu et que le mal a triomphé. Bref, c'est un travail un peu pompier, comme regarder un bon blockbuster l'été, une bière à la main : aucune chance d'obtenir une palme d'or, mais parfois sur le moment ça Fait diablement plaisir!

Earth 2. Oui j'ai bien aimé cette série, surtout les deux premiers arcs narratifs, car par la suite il y a une baisse évidente. Pourquoi je cite ce titre dans ce top five? Tout simplement parce qu'il est la preuve aujourd'hui qu'il est possible de redéfinir un univers super héroïque, en partant de standards connus de tous, et en le modifiant de manière intelligente et moderne, pour capter l'attention et proposer un produit de qualité. Du Green Lantern gay doté d'un pouvoir extrait d'une source alternative, au Flash recevant du dieu Mercure sa vélocité, nous avons eu des choses agréables, des variantes intelligentes de l'univers DC, avec une trilogie sacrée sur la touche. Et puis Nicola Scott aux dessins, c'est fort joli non?

Aquaman. Franchement vous croyez vraiment que sans le passage de Geoff Johns sur la série, vous auriez eu un jour la chance de voir arriver un long métrage centré sur le personnage, avec Jason Momoa? Aquaman est un peu un loser, le type de héros que peu de gens prennent au sérieux... de ces jugements hâtifs Johns a su tirer son épingle du jeu, pour présenter avec patience et habileté un justicier cool et divisé entre deux cultures, qui gagnent ses galons aux cotés de ses pairs de la Justice League. Et comme il est aidé par les dessins de Ivan Reis, qui sont parmi les plus soignés et spectaculaires des New 52, l'ensemble fonctionne d'emblée. 

Et vous donc, quels seraient vos 5 meilleurs moments "New 52" ?




A lire aussi : 


Amis lecteurs, pour nous retrouver 7 jours sur 7 24 heures sur 24, rendez-vous sur notre page communautaire Facebook. 




Commentaires

  1. Les séries New 52 que je retiendrai :

    - Batman La Cour des Hiboux
    Pour son scenario véritablement prenant comme pour sa partie graphique C'est quoi l'expression en anglais ? Instant classic :)

    - Justice League (jusqu'au Trône d'Atlantide, je n'ai pas eu l'occasion de lire la suite)
    Peu de gens semblent avoir apprécier les débuts de cette série mais j'ai adoré.
    Il n'y avait sans doute rien de révolutionnaire mais j'ai beaucoup aimé les relations entre les personnages et les magnifiques dessins (parfois j’ouvre mes livres juste pour les admirer).

    - Supergirl
    Un début parfait pour un nouveau lecteur et un personnage très attachant. Asrar aux dessins a fait du très beau travail. J'ai beaucoup regretté qu'Urban ne publie pas la suite en librairie.
    D’ailleurs gros coup de cœur pour la saga H'el on earth tournant principalement autour de Supergirl.

    Et puis j'avoue que, sans être exceptionnel, j'ai quand même trouvé des bons moments chez Superman avec par exemple la série Superman / Wonder Woman.

    En vrac je pourrais aussi parler de Wonder Woman d’Azzarello, Batman et Robin par Tomasi, de Earth 2, de Flash et ses dessins super dynamiques...

    Après c'est l'avis de quelqu'un qui a découvert DC avec les New 52...

    Sinon, entre parenthèses, je ne commente pas souvent les articles mais je lis tous les jours. Super blog, merci.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, la WW de Azzarello et Chiang m'a pas mal plu aussi. Flash également, plus pour les dessins que le scénario.
    En tous les cas merci beaucoup, le blog est là pour vous lecteurs, faites vous plaisir.
    Et si vous souhaitez commenter ou réagir plus facilement, la page FB est là pour ça.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Désormais c'est à vous de jouer. Prenez votre plume ou votre clavier, et merci pour votre prose !