STAN LEE L'AUTOBIOGRAPHIE COMICS : Amazing Fantastic Incredible (A Marvelous Memoir by Stan Lee )

Pour un peu tout le monde, Stan Lee est le créateur de l'univers Marvel. C'est partiellement vrai, c'est partiellement faux. Certes Stan est à la base d'un très grand nombre de héros et il a redéfini le concept de super-héros dans les années 60. Il est aujourd'hui une icone, au même titre que certains des personnages donc il est le père fondateur, comme Spider-Man par exemple. Mais sa méthode de travail laissait une grande part de liberté au dessinateur qui l'accompagnait, et qui devrait être à tous les effets considéré comme le co-créateur des séries sur lesquelles il officiait. Pour autant, après des décennies d'aventures, c'est bel et bien le nom et l'image de Stan Lee qui perdurent en tant que label déposé. Car ce cher Stanley Lieber a toujours été très doué pour vendre son image. La preuve avec cette autobiographie en bande dessinée, qui ressemble tout autant à une sorte de gigantesque célébration de soi. Les étapes fondamentales du développement de l'industrie des comics américains -de Marvel en particulier- sont ainsi représentées en parallèle avec la vie et les œuvres de celui qui est considéré, par un peu tout le monde, comme le patriarche et l'inventeur du super héros moderne, avec ses supers problèmes. L'importance de Stan est bien sûr quelque peu exagérée, que ce soit pour Hulk, Iron Man, Spider-Man ou les autres et tous ceux qui ont travaillé à ses côtés, comme Steve Ditko, Jack Kirby ou John Romita, voient leur influence et leurs trouvailles revues à la baisse. De même la carrière de Stan the Man n'a pas été parfaite, et ses échecs, les problèmes relationnels avec les autres artistes, où les tragédies personnelles, sont rapidement évincés, et on ne plonge jamais dans l'autobiographie psychologique, ou dans la prise de conscience de certaines erreurs; pas de mea culpa ou de regrets, le parcours de Stan se doit d'être brillant. C'est ainsi qu'il est devenu ce qu'il est aujourd'hui. 


Colleen Doran est la dessinatrice qui s'occupe de mettre en images tout ceci (et Peter David arrange et peaufine le "scénario" si je puis dire...). Son style est classique et propre, et alterne de superbes splash page avec des planches plus ordonnées et formelles, et elle se concentre tout particulièrement sur la représentation des intervenants, dont bien entendu Mister Lee en personne. Chaque personnage possède un petit détail qui le caractérise, et qui sert à le rendre identifiable immédiatement pour le lecteur. Par exemple, le cigare de Kirby, dont la fumée est représentée en suivant le style des Kirby Dots (ces tâches ou points de couleur qui servaient à mettre en évidence la puissance ou les explosions dans certaines cases). Nous trouvons aussi l'intérieur des représentations convaincantes de couvertures ou de pages célèbres de quelques comics, qui ont été restaurées par Alan Harvey à cette occasion. Bien entendu le lecteur devra tenir compte qu'il ne s'agit pas là d'une œuvre à prendre au pied de la lettre, qu'elle est particulièrement influencée par une vision idéalisée et distante de la réalité de l'importance de Stan Lee, n'empêche il serait bête d'attendre la disparition d'un tête bonhomme pour se rendre compte à quel point il est important, quelle chance nous avons de le compter toujours parmi nous (et l'année 2016 a été bien cruelle jusque là...) Travail un petit peu menteur et affabulateurs sur les bords, mais comment lui en vouloir d'être devenu la vitrine d'une entreprise idéalisée, à l'heure où le monde qui nous entoure devient chaque jour d'avantage narcissique et porté sur l'image. Stan a tout compris, depuis le début.

Paru en vo en novembre 2015 chez Touchstone édition. 


A lire aussi : 




Pour finir, rendez-vous ce mercredi 14 septembre, à 17h, à la bibliothèque Louis Nucéra de Nice. Nous aurons le plaisir de vous y recevoir pour la première d'un cycle de conférences "comics", intitulée "comics et géopolitique". Derrière cela, une grosse heure consacrée aux liens entre les comics et l'histoire, de la grande dépression et la seconde guerre mondiale, à nos jours. Vous aurez peut-être aussi la chance de remporter des albums Marvel amicalement mis à disposition par Panini, que nous remercions au passage. En plein centre ville, derrière la place Garibaldi, vous ne pouvez pas vous perdre. A tout à l'heure!




Commentaires