MARVEL UNIVERSE 5 : NOVA (LA NOUVELLE SERIE DE SEAN RYAN ET CORY SMITH)

L'abondance des séries cosmiques fait que le titre consacré à Nova se transfert dorénavant sur les pages de la revue Marvel Universe, et se retrouve donc en kiosque. C'est une bonne nouvelle à mon avis, car nous allons ainsi avoir des arcs narratifs complets pour moins de 6 €, ce qui est la formule la plus intéressante que puisse nous proposer Panini. Le jeune Sam Alexander endosse toujours le costume de la sentinelle cosmique, mais il n'est plus seul puisque son père, qu'il croyait disparu à jamais, est de retour à ses côtés, lui aussi en tant que membre du corps des Nova. Non ce n'était pas un affabulateur, et il avait vraiment vécu des aventures à travers le cosmos! Même si son casque est actuellement sujet à quelques pannes fort importunes, il n'empêche, c'est désormais un duo qui patrouille dans l'univers, mais aussi dans la modeste ville de Carefree, en Amérique. On pourrait penser que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes pour Sam, mais ce n'est pas tout à fait vrai... tout d'abord, trouver en permanence des excuses pour fausser compagnie aux amis ou échapper aux devoirs de l'école finit par avoir de fâcheuses conséquences sur le quotidien. Ensuite une terrible révélation va venir ébranler le monde de Nova. Elle concerne le père, et je préfère en rester là pour ne pas vous gâcher la surprise. Toutefois c'est un tremblement de terre, un séisme de portée invraisemblable qui va secouer la famille Alexander, et remettre à plat toutes les certitudes acquises dans les derniers numéros précédent Secret Wars. En parallèle à cela, nous retrouvons les all new all different Avengers, à savoir la nouvelle génération. Sam n'est pas seul; à ses côtés nous comptons la nouvelle Miss Marvel, ainsi que Miles Morales, l'ancien Ultimate Spider-Man, désormais autonome et libéré de cet encombrant épithète qui précèdait son identité costumée. Le trio va avoir fort à faire puisque les monstres souterrains du royaume de l'Homme Taupe commencent à remonter en surface, et qu'une guerre de succession fait des ravages dans les profondeurs de la Terre. Un duel sans pitié qui oppose le vilain aveugle, ennemi historique des Quatre Fantastiques, et son propre fils. Tiens, voilà justement une histoire qui fait écho à celle qu'est en train de vivre Sam Alexander...



Sean Ryan semble très à l'aise avec ce titre. Il récupère très rapidement ce qui fait la particularité du quotidien de Sam, ce qui le rend attachant et en phase avec la tradition Marvel de dépeindre des ados à super-pouvoirs à la recherche d'une identité et d'une stabilité héroïque et affective, et balance sa bombe narrative dès le twist marquant la fin du premier épisode. Nous passions donc du cosmique à l'intime, et curieusement Nova, policier du cosmos, va passer beaucoup de temps dans les entrailles de la Terre... Cory Smith démontre un savoir faire intéressant. Les dessins sont agréables, sufisament détaillés et soignées, avec une facilité évidente pour imprimer le mouvement, calquant par endroit le manga et ses lignes cynétiques, épousant à d'autres la tradition des comics la plus pure. Ce numéro de Marvel Universe s'adresse donc à tous les publics, et se révèle ultra accessible pour un nouveau lecteur qui voudrait se familiariser avec la new generation. Sympathique et rafraîchissant, cette série est une petite aubaine, dans ce format et à ce prix. 


A lire aussi : 




Commentaires