TEEN TITANS REBIRTH : (RE)FORMATION DES JEUNES TITANS

Allez il faut bien l'admettre, autant les nostalgiques dont je fais partie on toujours gardé un souvenir ému à l'idée de relire les Teen Titans d'autrefois, autant ce qui était proposé ces dernières années, depuis l'introduction des New 52, nous avait laissés sur notre faim. Du coup, l'arrivée du titre Rebirth était particulièrement attendue, et là force est de constater que cela démarre de la plus traditionnelle et banale des façons. On nous promet monts et merveilles, mais pour le moment il s'agit juste de redécouvrir un par un les membres de l'équipe, qui sont présentés par le biais de quelques planches, à la fin de laquelle chacun se fait capturer par un mystérieux assaillant. Nous avons face à nous des ados, qui ont des vies d'ados, à savoir faire la fête, douter de soi, chercher sa place. Depuis le temps qu'on les connaît, on aurait pu penser que Raven ou Beast Boy auraient fini par grandir, mais ça ne semble pas le cas. Le nouveau Kid Flash est de la partie, et nous avons aussi Starfire, envers qui les auteurs ont toujours autant de mal à trouver une définition correcte, aussi bien psychologique qu'esthétique. Ce numéro prend appui et à comme point de départ les événements tragiques qui sont survenus sur les pages du  dernier Detective Comics, où un personnage très important pour l'univers de Batman a trouvé la mort. Ben Percy a donc une excuse pour s'occuper et rassembler ce qui reste des Teen Titans, mais il passe un peu à côté de son sujet, pour ce qui est de transmettre de l'émotion et du pathos. Le point le plus intéressant pour celui qui a terminé cet épisode, c'est l'identité de la personne masquée, qui neutralise un par un nos jeunes héros. Quelque part j'aurais envie de ne pas vous révéler de qui il s'agit, afin de ne pas gâcher la surprise, mais un simple coup d'œil à la couverture, couplé a un peu de logique en lisant cette critique, vous amène très facilement à identifier cet individu mystère.



Le dessin est confié à Jonboy Meyers. Que dire... c'est très délicat : sur certaines cases les visages et les corps sont agréables, jolis, juvéniles, et il y a du mouvement, de la construction intéressante au niveau des planches. Mais à d'autres instants c'est tout simplement fort passable, atteint d'un jeunisme extrême, et souffrant d'une probable réalisation purement digitale, qui enlève une bonne partie de l'âme de ce qui fait un bon comics. Il y a du potentiel tout de même dans ce retour des Teen Titans, la série pourrait être une bonne surprise, et permettrait à de nombreux jeunes lecteurs de se laisser entraîner dans la sarabande des titres DC Comics. Néanmoins nous attendons avec impatience la direction véritable que Percy va donner à ce titre, et les enjeux qu'il va y développer, car pour le moment il se contente du service minimum, afin de baliser un terrain déjà connu. Mais nous ce que l'on voudrait aussi, c'est de l'aventure, de la vraie.


A lire aussi : 



Like us on Facebook!



Commentaires