SPIDER-VERSE : LE RETOUR DE LA GRANDE SPIDER SAGA EN LIBRAIRIE

Pour bien comprendre ce qu'est Spider-verse il faut remonter à l'époque où le scénario et la destinée de Spider-Man étaient confiés à Michael Straczynski. C'est lui qui a en effet pris l'initiative de nous expliquer l'origine totémique des pouvoirs du héros en collant. Qui avait affronté un certain Morlun, une sorte de vampire se nourrissant de ladite puissance totémique, donnant naissance à une bataille titanesque dont les lecteurs se souviennent bien encore aujourd'hui. Attiré par les émanations arachnéennes de Peter Parker, Morlun l'avait traqué sans répit, pour s'en repaître, avant de revenir à l'assaut durant la saga L'Autre. Ce même ennemi est aujourd'hui de retour et cette fois il est loin d'être seul puisque c'est toute sa famille, les Héritiers, qui traverse le multivers à la recherche de toutes les incarnations de Spider-Man sur toutes les Terres possibles et imaginables qui peuplent ces innombrables univers parallèles. Nous assistons à un carnage à travers les dimensions; des femmes, des enfants, des monstres, des versions futuristes et des versions animalières, c'est tout un cheptel de Spider-Men qui disparaît peu à peu, la force vitale absorbée par ces chasseurs que rien ne semble pouvoir ralentir. Pour Morlun et les siens c'est un incroyable festin. La seule et unique chance qui reste à disposition des différents tisseurs de toile est de s'unir autour de la quintessence même du personnage, le Peter Parker de notre monde, celui dont nous suivons les aventures depuis notre plus jeune âge. Spider-Man est bien entouré puisqu'il a de nombreux alliés qui vont pouvoir lui prêter main forte, comme par exemple Spider-Woman ou bien Silk, cette jeune héroïne qu'il a récemment découvert et qui aurait été mordu par la même araignée radioactive qui lui a autrefois conféré ses pouvoirs. Le Spider-Man 2099 est également de la partie tout comme la version Ultimate du personnage (Miles Morales) ou bien encore Gwen Stacy en costume sous l'avatar incroyable et inattendu de Spider-Gwen (en réalité la Spider-Woman de son monde!

Une vraie bonne saga comme on les aime, avec un Olivier Coipel fabuleux au dessin. Le frenchie démontre ici qu'il est au sommet de son art, en pleine maturité artistique, et le choix des cadrages, le dynamisme qui explose de chaque page, fait de son travail une raison évidente pour se procurer cet album. Avec lui nous avons Giuseppe Camuncoli, qui sans avoir le même sens du détail et de la mise en scène, est devenu un habitué de la maison, de ceux qui sont capables de rappeler l'héritage du tisseur tout en l'adaptant aux exigences de la modernité. Excusez du peu. 
Certains parleront de fan-service, d'envie de s'adonner à l'orgie arachnéenne, et d'offrir aux lecteurs tout ce et ceux qu'ils auraient secrètement envie de voir évoluer ensemble. Peu importe, car en dehors du caractère un peu "wtf?" du projet de départ, Dan Slott parvient à tisser une trame qui se tient, donne sens à ce que nous savions déjà, tout en donnant à Spider-Man une importance de premier ordre dans la hiérarchie des héros à travers la tapisserie du multivers. Cet album (le troisième de la série Amazing Spider-Man en cours) ne contient pas les nombreux tie-in qui ont jalonné Spider-Verse, mais en dehors de quelques ellipses narratives peu claires, vous n'aurez aucun mal à comprendre enjeux et évolution du récit, qui se révèle avoir bien plus d'ambition et de fun que la moyenne. Sacré Dan Slott, quel parcours avec Spider-man!



A lire aussi :






Commentaires