HAN SOLO : AVENTURE EN "SOLO" CHEZ PANINI COMICS

Pour quelles raisons les lecteurs et spectateurs sont autant attirés par Han Solo, le personnage légendaire incarné par Harrison Ford, dans la saga Star Wars? La réponse réside dans son caractère; c'est une sorte de Star-Lord en avance sur son temps, un peu frimeur et rebelle, toujours drôle et décontracté. On a l'impression qu'il pourrait être à la fois notre meilleur pote, celui qui nous peut tirer de n'importe quelle situation, capable d'un sang-froid remarquable lorsque la situation l'exige. Panini Comics propose donc un nouvel album qui permet d'approfondir l'univers de la Guerre des étoiles, en s'intéressant cette fois-ci au meilleur pilote que l'Alliance rebelle possède. Le cast nous place tout de suite dans une situation familière : Solo donc, mais aussi Chewbacca et la princesse Leïa. L'ouverture voit Han Solo en plein monologue intérieur dans un bar, à s'interroger sur ses futurs missions. L'Etoile de la mort a déjà été détruite, et le héros craint la menace de Jabba tout en réalisant que tout l'Empire en a désormais après lui. Avec ses camarades d'aventure, il va participer malgré lui à une course à bord du Faucon Millenium. Sans avoir le choix, au départ c'était surtout le vaisseau qui était réquisitionné...Derrière cette épreuve qui va toucher plusieurs planètes se cache en fait une mission plus périlleuse et secrète que ce motif futile. Il s'agit d'aller obtenir des informations cruciales auprès des derniers informateurs rebelles, puisque nombre d'entre eux ont été abattus. Il en reste trois, et le temps est compté. Soyons honnête, ce n'est pas le scénario de l'année, à première vue. Tout ça manque probablement un peu d'ambition, mais quelque part c'est normal, puisque s'agit avant tout de présenter une histoire mettant en exergue les caractéristiques du personnage, tout en impactant peu la sainte première trilogie gravée dans le marbre. En fait, Marjorie Liu réussit le tour de force de se pencher sur l'anecdotique (en apparence) pour dégager une tranche de vie mouvementée et collant parfaitement aux attentes du lecteur et aux caractéristiques du célèbre pilote. Et ça marche!


Côté dessins,  nous sommes gâtés puisque Mark Brooks revient sur le devant de la scène, après s'être longtemps contenté de sortir de forts belles couvertures. Certes il a pris son temps, et le comics a eu un peu de retard. Chez lui, la science du détail est stupéfiante; tout est étudié avec une minutie extraordinaire, et il ajoute un effet sur les ombres et la profondeur, qui donne presque la migraine lorsqu'on essaie d'imaginer combien de temps nous autres communs des mortels nous passerions, pour atteindre un tel degré de maîtrise. De plus Han Solo et Leia sont vraiment telles que nous les avons tous en tête, une fidélité dans la personnalisation qui ne peut que convaincre les nostalgiques et les fans hardocre à se ruer sur l'album.  Bref c'est vraiment maîtrisé et on regarde ça avec admiration.



A lire aussi : 





Commentaires