L'AVENIR DE MARVEL COMICS : RETOUR AUX GRANDS CLASSIQUES?

Si vous faites partie de ceux qui sont également intéressés par les chiffres de ventes des comics aux États-Unis, alors vous savez probablement que ces derniers mois l'opération DC Rebirth a été un succès, au point que c'est dorénavant Marvel qui tire la tête, lorsqu'arrive le moment d'établir les palmarès mensuels. Le coup de tonnerre redouté est arrivé lui de la part de David Gabriel, qui est en charge des ventes chez Marvel. Ces dernières, qui sont en baisse inquiétante depuis octobre, pointe le doigt contre les lecteurs qui font la fine bouche, et se détournent de toutes les tentatives de la "maison des idées" pour mettre en avant la diversité dans sa production.

Nous avons vu que les lecteurs ont fini par bouder tout ce que nous avons tenté de faire avec succès ces trois dernières années. Ce n'est plus viable, nous l'avons vu, et nous avons dû réagir. On nous a dit que les gens ne voulaient plus de la diversité, qu'il ne voulaient plus de personnages féminins... c'est ce qu'on a entendu, que nous y croyons ou pas. Je ne sais pas si c'est la vérité, c'est juste ce que nous avons perçu à travers les ventes. Nous avons noté que tout ce qui concerne les personnages nouveaux, tous ceux qui sont "différents" ou sont des personnages féminins, tout ce qui n'appartient pas aux héros historiques de l'univers Marvel, tout cela et ceux-là ont été sanctionné dans les ventes. C'est difficile pour nous, parce que nous avions beaucoup de nouvelles idées excitantes et rafraîchissante, mais rien n'a vraiment marché. Par contre, ce sont les vieilles recettes, durant la même période, qui ont fonctionné... trois comics en particulier : Spider-Man Renew your vows, avec Peter Parker et Mary-Jane mariés à nouveau, et la série sur Venom et celle sur Thanos, qui ont bien fonctionné.

Les lecteurs de comics seraient-il donc avant tout des collectionneurs conservateurs et nostalgiques?


En tous les cas, Marvel prépare la riposte. Les rumeurs de reboot continuent de fleurir, ou tout du moins d'un énième grand relaunch des séries, sur le modèle de ce qu'a fait DC Comics l'an passé. Et puis il va y avoir Generations cet été, à savoir le retour sur le devant de la scène de héros iconiques (comme le véritable Wolverine) qui vont reprendre leur place, à commencer par une série de one-shot durant lesquels l'ancienne version vivre une aventure avec sa nouvelle mouture, assurant ainsi une transition logique et respectée.
Il est un fait que Marvel a toujours été à la pointe du progrès, captant les humeurs du public, infusant dans ses parutions l'air du temps, les avancées ou les problématiques sociales et culturelles. Cette fois l'éditeur a peut-être oublié une règle fondamentale, au moment de lancer tous azimuts de nouvelles copies de ses personnages, souvent féminisés ou sérieusement rajeunis : écrire de bonnes histoires. Peu importe finalement que les héros soient des hommes, des femmes, des ados, des aliens, l'important, c'est l'histoire, le récit, et une bonne équipe artistique crédible pour donner le meilleur d'elle-même. Hors souvent si les premiers numéros sont de qualité, assez vite Marvel patine et perd le fil, noie ses créations récentes dans un système de grands crossover permanents (un tous les six mois en moyenne) où les destins individuels doivent se fondre dans la masse, pour un grand oeuvre aussi vite lu qu'oublié, chassé par le prochain "event" qui déboule. Les héros n'ont plus le temps de croître, vivre, s'épanouir, et seuls les plus reconnus, ceux qui ont déjà pris racines, semblent armés pour survivre. Le lecteur lui est assailli par la nostalgie et se réfugie dans les valeurs sûres, alors que le marché implose sous une avalanches de nouveaux titres chaque semaine, et une offre toujours plus diversifiée et passionnante en termes de comic-books plus "artistiques" (Image et Vertigo, par exemple). Le super-héroïsme pur et dur semble avoir été placé sur la touche, au profit de séries qui érigent le teen-soap opera en modus operandi, mais trop souvent pêchent en termes de grands enjeux.
Marvel va donc à nouveau ressortir les gros calibres, conserver ses créations récentes, mais les placer sous tutelle, et revoir sa copie pour aller de l'avant, tout en regardant en arrière, pour y puiser le meilleur de son savoir-faire. Difficile de dire si ceci est une bonne chose ou un échec. Parmi les titres que le public a boudé, il y avait aussi de sacrés pépites, qui auraient mérité de bien meilleures ventes. Le lecteur n'est pas exempt de tous reproches non plus.
UniversComics en tous les cas, conservera sa mission originelle avec droiture et dévotion : vous présenter le meilleur (et le pire) des comics, partager avec vous une passion formidable, où parfois il est bien difficile de s'y retrouver. Suivez le guide, chaque jour. 





Les All New All Different Avengers de Mark Waid, en VO


A lire aussi : 




Commentaires

  1. C'est surtout les reboot à gogo qui lasse à mon avis. Y'a plus de plan sur le long termes, entre le fait d'avoir 2 à 3 évent qui vont bouffer du temps sur les séries et les reboots de plus en plus rapprocher. Entre les séries X-Men sortit après le secret Wars de 2016 et le reboot actuel il n'y a eut qu'un ans et demis. Pire pour les séries Avengers qui ont été relancer en Janvier dernier. Faut des bonnes idées, moins de séries par licences et surtout leur laisser le temps. Moon Knight pour moi est une belle réussite mais Lemire quitte le navire. Quand a Thanos Deodato et Lemire quitte le navire. Donc le fait de pas garder certaine équipe artistique longtemps joue aussi (Genre Coipel qui n'arrive même pas à finir seul l'arc de Unworthy Thor). Après l'équipe Aaron/Bachallo fut un succès où qu'il passe (Wolverine & the X-Men ou Dr Strange). Pourtant certain critiquaient d'avance en disant que Bachallo ne resterait pas longtemps et il a à chaque fois prouver l'inverse. En parlant de critiquer en avance. Il faut qu'il arrête de spoiler leur propre évent à peine commencer en voulant teaser déjà le prochain. Il veulent faire du buzz. Bien le buzz c'est l'instantané mais ça perdure pas. S'il veulent faire des ventes faut moins de buzz, laisser les lecteurs découvrir seul les surprises qui vont advenir. Et mieux soutenir des équipes parfois en difficulté dans les ventes (Je pense au run de Robinson sur FF en disant ça). Mais revenir à du classique est ranger les nouveau personnages et pour moi l'erreur de Marvel qui n'a jamais su réellement imposer les nouvelle génération (New Mutants, Generation X, X-Men Academy, Five Light, Wolverine & the X-Men students pour les mutants ; New Warriors, Young Avengers pour les Avengers). Faut pas abandonner les jeune "champions" ou la All New Wolverine maintenant pour moi. Et puis laisser les morts, morts ! Une mort nous touche plus car on sait qu'il/elle reviendra dans moins d'un ans. Et faites vieillir vos personnage ... C'est ridicule l'écart désormais entre les premier X-Men et les derniers élèves ... Certains se retrouve dans les âges de personnage arriver dans les 90's. Oser différents, parier sur les idées c'était ça la force du concept de Stan Lee. Alors il faut revenir à ça et pas envoyer des millions de 1 en proposant de les récupérer juste pour avoir des bons chiffres. Je préfère une numérotation classique à 8 ou 9 volume différents d'une série avec donc 8 ou 9 tome 1 (Oui je pense à toi captain Marvel).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop de reboot tue les reboot. Ou alors un vrai reboot définitif? Nous verrons bien ceci dans les prochains mois.

      Supprimer
    2. Pour moi ce sont les innombrables twists qui ont tout gâché chez Marvel la diversité incensee de nombreux personnages des personnages populaires devenus soit affreux soit disparus ou pire morts ! Le pire que je ne blaire pas c'est Captain America (le pire changement de tous que même des fans fidèles à Marvel regrette et sont fâchés). Les titres sont mal utilisés les circonstances politiques sont trop nombreuses et entravent le climat de l'univers Marvel c'est dommage (Secret Empire promet d'être mauvais et inintéressant pour les lecteurs fidèles désolé). Surtout si Marvel est toujours suivi par des écrivains mal placés comme Nick Spencer Dan Slott Tom Brevoort ou Bendis (ils ne font pas de belles histoires et celles qui finissent sont inappreciables par le public ou dépourvues de distraction). S'il vous plaît à part les Gardiens de la Galaxie Spider-Man ou Power Man et Iron Fist qui sont les meilleurs pour l'instant faites en sorte que les personnages classiques héros et méchants reviennent sans twist ni tentative de soap opéra ou drame car ce n'est pas vu de la même façon. Donc si Marvel continue à interpréter les histoires à sa façon sans tenir compte des critères ou des demandes des fans cela aura un profond impact sur les ventes et sur sa réussite. Me plus judicieux c'est d'abandonner les politiques les éléments sociaux réels (si Marvel respecte le réalisme il ne l'emploie pas de manière outrancière comme il fait aujourd'hui). J'ai adoré Marvel depuis 1960 1980 puis un peu moins durant les années 2006 ou le statut quo changea mais bon ça allait encore. En revanche maintenant Marvel pèse lourd sur les reboots les rumeurs de retour de personnages classiques et importants tels Wolverine (qui n'est toujours pas revenu malgré les promesses de Marvel) et enfin sur les intrigues qui deviennent dénuées de sens sans évolution et impopulaires. Donc s'il vous plaît essayer d'améliorer les histoires les personnages donc le retour de personnages populaires comme les Quatre fantastiques Wolverine Hulk Cyclope le professeur Xavier Captain Mar-Vell Quasar et bien d'autres encore sans éliminer les sosies des héros courants sauf si nécessaire en les faisant revenit si possible à leur ancienne identité ( Sam Wilson en tant que Faucon Laura Kinney en tant qu'X23 ou Jane Foster elle même encore) et changez le nom de code des héros pour ne pas les confondre. Je pense que cela sera mieux pour Marvel et pour les lecteurs fans

      Supprimer
  2. Marvel confond qualité et quantité, permet à des scribouillards d'écrire n'importe quoi et à des tâcherons de massacrer les séries.

    Pour un "vieux" fan comme moi (premier Strange acheté en 1978), je regarde avec regret les années où Chris Claremont mettait près de deux ans pour aller au bout d'une intrigue, où Spider-Man vivait dans la précarité ou quand les Avengers n'étaient pas 50 équipes.

    En fait, Marvel a commencé à sérieusement déconner avec Un jour de plus, mettant en l'ait 20 ans d'une histoire merveilleuse , puis en balançant crossover sur crossover, où chaque évènement effaçait l'autre.

    Enfin, le succès au cinéma de ses héros a, paradoxalement, fait beaucoup de mal aux Comics. Pressé de capter un nouveau lectorat, Marvel a balancé aux orties 50 ans de continuité, supprimé les séries qui n'avaient pas marché sur grand écran (les FF) et multiplié celles qui avaient cartonné (franchement, a-t-on vraiment besoin de 4 séries autour des Gardiens de la galaxie ?).

    perso, j'achète toujours du Marvel, mais je prends bien plus mon pied en lisant des manges : au moins les scripts sont en bétons, les dessins fabuleux et les histoires sont bien plus profondes que tout ce que Marvel propose depuis 10 ans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La narration et la manière de produire ont bien changé. Je peux comprendre la déception des anciens. Mais ne laisse pas tomber, il y a toujours de très bonnes séries! Merci pour ton retour

      Supprimer
    2. Mais je suis jamais parti. Mon premier Strange remonte à 1978 et depuis, j'ai acquis quasiment tout ce que Marvel a sorti en France, y compris des Intégrales de séries que je possédais déjà.

      C'est pour cela que je me permets de juger la façon dont Marvel part en quenouille depuis 10 ans. A trop suivre la mode, on se démode.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Désormais c'est à vous de jouer. Prenez votre plume ou votre clavier, et merci pour votre prose !