FREE COMIC BOOK DAY : I HATE IMAGE (URBAN COMICS) / SPAWN SE LES PREND TOUS (DELCOURT)

Parmi les comics offerts lors du dernier Free Comic Book Day, deux d'entre eux se rejoignaient en terme de thématique, d'intentions. Un gros délire régressif, une histoire de "personnage principal qui dégomme tout le monde" pour faire simple. C'est Image qui décroche la palme, et ce sont deux éditeurs Vf différents qui s'y collent, à savoir Urban Comics (I Hate Fairyland) et Delcourt (qui possède les droits de Spawn).
On commence donc avec I Hate Fairyland et la sanguinaire Gertrude, qui doit cette fois traverser le pays d'Image. C'est à dire qu'elle va passer en revue toutes les grandes séries de l'éditeur, et massacrer à chaque fois les personnages qui croisent son chemin. Ce qui implique forcément de frayer avec Rick et son gros camping-car, pour écraser du zombie, avant de laisser le flic survivant au beau milieu d'un festin de rôdeurs qui lui sortent les tripes au soleil. On croise bien vite l'univers de Black Science, de Southern Bastards et même de Paper Girls, cette ssérie assez sympathique qui en est à son second tome chez nous. Autre moment fort de cette parution gratuite, une soirée en discothèque qui dégénère en carnage, qui est là pour évoquer The Wicked + The Divine, vous l'aurez deviné. C'est hyper violent et Skottie Young s'amuse, se fait plaisir, à passer à la moulinette les récits de ses compères d'édition, sans oublier au final les artistes eux mêmes qui vont morfler. On est tout à fait dans l'esprit de I Hate Fairyland, ceux qui adorent vont aimer, ceux qui restent réticents vont trouver ça inutile. C'est irrévérencieux, un poil vulgaire, et ça doit se lire uniquement pour le coté jouissif immédiat, sans prétention aucune. Ma foi, pourquoi pas, gardons l'esprit ouvert. 


Et sinon, Gertrude à part, qui est le super-héros le plus balèze de tous? Spawn, bien entendu. Il se les prend tous, Marvel ou Dc compris. Nous avons affaire à une version aussi petite que teigneuse, un mini Spawn qu'on découvre au trone en train de soliloquer, sur sa présence au San Diego Comicon. C'est là-bas que tout se passe, pour les comics, mais aussi et surtout pour le cinéma, nouvelle pierre angulaire du secteur. Convaincu d'être en possession d'une belle petite gueule et d'être la star que tout le monde s'arrache, le rejeton infernal s'en va mettre une pile à Hulk, Deadpool, ou encore Darth Vader qu'il décapite avec plaisir. Moment délirant total, lorsque Spawn se trouve aux prises avec Crâne Rouge et Donal Trump, et c'est suivi par Venom, et toute une troupe de rodeurs qui ont le droit à un traitement spécial : la batte de base-ball de Negan/Spawn. Robert Kirkman se retournerait dans sa tombe, fort heureusement il est encore parmi nous. Que dire de ce fascicule gratuit? Voire plus haut, avec un humour encore plus gros et moins subtil, et des dessins plus caricaturaux (et pas toujours très beaux, allez on se lâche) de JJ Kirby. Mention spéciale au face à face final entre Todd McFarlane en personne, et sa créature. Bon, ça se lit vite, c'est sanguinolent, probablement drôle (pas trop ma tasse de thé). C'est gratuit, alors on ne fait pas la fine bouche. Mais est-ce un choix qui attirera de nouveaux lecteurs vers Delcourt? Permettez moi d'en douter. Donc juste un cadeau pour les fans, rien de plus. 



REJOIGNEZ NOUS SUR www.facebook.com/universcomics



A lire aussi : 




Commentaires

  1. Salut, je viens de créer un blog spécialisé dans les adaptations de comics, donc si cela t'intéresse passe faire un tour et n'hésite pas à
    laisser tes impressions.

    https://comx-asylum.blogspot.fr/

    Merci et bonne continuation.

    Sandman

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Désormais c'est à vous de jouer. Prenez votre plume ou votre clavier, et merci pour votre prose !