ALL-NEW X-MEN HORS SERIE 3 : DEATH OF X (LE DESTIN DE SCOTT SUMMERS)

Est-ce vraiment un spoiler de dire que Scott Summers est mort? Sincèrement je pense que non. N'importe qui ayant lu une aventure récente des mutants l'a compris et enregistré l'information dans un coin de son esprit. Sauf que pour savoir comment, ce qu'il a bien pu faire pour laisser un si mauvais souvenir, il faut avoir lu la VO (Death of X, la mini série dont nous parlons ce dimanche) ou avoir attendu ce beau mois de juin caniculaire pour dévorer le hors-série édité chez Panini. C'est de cela dont on cause les amis.
Quel est le triste destin de Scott Summers, qui existe encore dans l'univers Marvel sous la forme de son avatar jeune (que Hank McCoy a ramené à notre époque et ne parvient plus à renvoyer...), et parait avoir été coupable, avant de mourir, d'une décision si impensable et discutable qu'il en est devenu une sorte de paria pour les siens, et que son nom est désormais prononcé avec dégoût? Les derniers jours de Cyclope sont donc au centre de Death of X, une nouvelle mini série écrite par Jeff Lemire et Charles Soule. Vous allez pouvoir suivre la trajectoire en parallèle de deux groupes distincts : d'un côté Scott et les mutants vont répondre à un appel de détresse, émis par Jamie Madrox depuis l'île de Muir; de l'autre Crystal et une poignée d'inhumains qui font route vers le Japon, là où se dirige le fameux nuage terrigène, qui provoque l'apparition de nouveaux personnages un peu partout sur le globe. Un an plus tard, le nuage continue de se promener et d'entraîner des métamorphoses. Je sais, on a fait plus crédible comme évolution météorologique...En tous les cas, la tragédie est sur le point d'exploser lorsque Scott Summers découvre que l'île a été transformé en véritable mouroir. Contrairement à ce qu'il pensait, la brume terrigène ne se contente pas d'avoir des effets sur les personnes possédant de l'ADN inhumain, mais elle a aussi des conséquences néfastes voire mortelles, sur certains mutants. A partir de là, la constatation est simple pour celui qui est désormais habitué à prendre des décisions radicales. Ce sera eux ou ce sera nous. Bref il va falloir s'attendre à ce qu'une guerre éclate, et qui dit guerre dit forcément victimes.
Au dessin, c'est Aaron Kuder qui orchestre cette montée en puissance des hostilités. Des planches assez jolies, avec un style relativement basique, sans esbroufe, qui devrait contenter la plupart d'entre vous. Ce qui n'est pas le cas de la dynamique de ce récit. Notamment quand vous allez voir ces japonais béats, ouvrir grand les bras à l'approche du nuage, prêts à se laisser transformer, alors que normalement la mort ou l'infirmité permanente (ou une apparence physique grotesque) devraient aussi être du lot des heureux tirés au sort par le hasard. Death of X n'a qu'une seule fonction, boucher les trous et résoudre un des pseudos suspens de l'après Secret Wars (Qu'a donc fait Cyclope? Où est Emma?) tout en soulignant lourdement les raisons qui font que inhumains et mutants ne peuvent décidément plus cohabiter. La mini série est loin d'être aussi poignante et incontournable que l'attente pouvait le laisser escompter, toutefois c'est le final qui va vous surprendre, voire vous émouvoir. Vous pensiez que Emma Frost n'avait plus de sentiments pour Cyclope? Attendez de lire les dernières pages, où tout vous sera expliqué, dans un surprenant jeu de miroirs.
Reste que la page est déjà tournée, avec aux States la vague de titres ResurrXion, qui est le catalyseur d'un nouveau nouveau départ pour les mutants, et qui sent bon les années 90. Le désaveu évident du travail de Lemire, qui a de toutes manières officié sur commande pour remplacer Bendis, alors qu'il n'était pas le premier choix, et a du se débrouiller avec des trames préconfectionnées, qu'il n'a jamais vraiment apprécié. Death of X, comme la fin d'une époque. 


REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE www.facebook.com/universcomics

A lire aussi : 






Commentaires