DESCENDER TOME 3 : SINGULARITÉS

Le tome 3 de la série de Jeff Lemire et Dustin Nguyen, Descender, est arrivé! Pour rappel, il s'agit de l'histoire d'un petit robot appelé Tim 21, pourchassé sur plusieurs mondes et objet de toutes les attentions, car possédant probablement la clé d'un conflit, qui des années auparavant a vu une révolte généralisée de tous les androïdes, contre le genre humain. Les robots ont été banni, démantelé, exterminé, et ce dernier exemplaire qui s'est réveillé est à la fois une menace, et peut-être une réponse, à toutes les interrogations. Ce volume 3 marque une pause dans l'histoire. Nous en étions au face-à-face entre le modèle Tim 21 et 22, une confrontation qui tourne à la jalousie entre deux êtres bien moins artificiels qu'il ne semble et beaucoup trop humains dans leur réaction. Alors que les deux sont occupés dans un mano a mano poignant, les épisodes du jour sont tous consacrés à un des personnages principaux, et ils permettent d'en savoir beaucoup plus sur leur passé, leur background. Il s'agit donc de connaître les motivations des uns et des autres, de savoir pourquoi chacun agit de la sorte, et comment l'arrivée des Moissonneurs et le début de la révolte a impacté le quotidien de ces êtres que tout sépare au départ que ce soit par exemple Andy, le petit garçon autrefois propriétaire de Tim-21 (et qui a bien grandi!), de Bandit le petit chien robotique, qui servait d'animal de compagnie, ou tout simplement du modèle Tim-22 qui a mal tourné et ne porte pas l'humanité dans son cœur. Sans oublier Effie, l'ancienne petite amie d'Andy devenue chef d'un mouvement alternatif révolutionnaire d'humains "augmentés" par la robotique, ou Telsa, fille du haut général de l'UGC (la force cosmique interplanétaire) qui a tout a prouver à son paternel. Mention particulière pour le récit (le dernier) dédié à Foreur, ce robot géant qui creuse et détruit, où un lien fort et terrible est dévoilée, avec lui et la mère d'Andy. 
En apparence donc, il ne se passe rien. Uniquement de longs flash-backs. L'action proprement dite n'avance pas d'un iota, durant ces cinq histoires. Et pourtant, rarement le "rien" n'aura été aussi bien rempli, pertinent, juste.
La grande force de Jeff Lemire et de conférer à tous ses personnages une humanité authentique, qui suinte de chaque planche. Pas gagné lorsqu'il s'agit de constructions artificielles... pour autant on se prend d'amitié ou de compassion très rapidement, avec ces robots qui tentent de rester en "vie" pour autant que l'on puisse appeler ça une vie. Les épisodes de ce tome 3 sont une plongée dans la maltraitance, dans la frustration, dans les actes manqués ou les ratés d'une existence, qui font que le destin bascule vers d'autres lieux, d'autres horizons, qui finissent bien des années plus tard par se recouper, sous forme de fresque futuriste fascinante. Quand à Dustin Nguyen et ses aquarelles, c'est toujours un spectacle pour les yeux... le trait est parfois juste suggéré, l'émotion suinte par petites touches subtiles, avec des couleurs froides ou pastelles qui viennent baigner le récit d'une lumière clinique et visuellement adaptée à chacune des tranches de vie de cet album. Une réussite incontestable que Descender, dont la sortie chaque mois est devenu un rituel nécessaire. 


Chaque jour, UniversComics vous attend sur www.facebook.com/universcomics


A lire aussi : 




Commentaires