THE FLASH REBIRTH : WALLY WEST ET BARRY ALLEN ENFIN REUNIS

La sortie la plus attendue de cette semaine, en tous les cas chez nous, c'était bien ce numéro Rebirth de The Flash. Il faut le comprendre : le retour de Wally West dans l'univers DC est à la base de tout ce qui est en train de se produire actuellement. Rien de bien surprenant donc que ce numéro spécial fasse écho aux événements du petit mastodonte de 80 pages sorti il y a 15 jours. C'est Barry Allen qui est au centre de l'histoire, dans ce qui ressemble fort à un exemple parfait de ce que doit être un numéro 1, lorsqu'on relance une série. Williamson et Di Giandomenico sont tous les deux à la hauteur de la tâche, et ils impriment déjà leur marque sur le titre. Nous démarrons avec une banale histoire d'homicide, si ce n'est que sa dynamique fait écho au drame familial de Barry, à savoir le meurtre d'une mère devant les yeux de son enfant, alors que le père est accusé d'être l'assassin. Est-ce pour cela que notre héros ne se sent pas au mieux de sa forme, et qu'il a des visions funestes, présage d'événements désagréables à venir? Toujours est-il que c'est aussi un prétexte pour quelques moments intimistes et un peu d'introspection. Nous apprécions grandement la présence de Carmine Di Giandomenico sur le bolide écarlate... à ceux qui lui reproche des dessins un peu caricaturaux, peu élégants, je recommande fortement de regarder à deux fois. Le dessinateur italien parvient à insuffler une telle force, une telle décharge électrique dans ses compositions qu'il fait exploser la vie et le mouvement pour chacune des planches. Il ne raconte pas seulement une histoire, il lui donne du corps et une épaisseur. Excellente nouvelle donc que ce The Flash Rebirth! 
Le travail de Joshua Williamson fait que n'importe quel lecteur désireux de saisir le train en marche, sans avoir lu grand-chose ces dernières années, peut parfaitement réussir à prendre du plaisir. Nous sommes vraiment là dans une opération de renaissance, qui plus est investie d'une importance capitale, car comme à chaque fois qu'il est question de crise dans l'univers DC, les différents Flash ont un rôle majeur à jouer. C'est un très grand soulagement également de retrouver la complicité entre Barry et Wally, de voir que ces deux-là sont toujours liés et que même si le retour de l'ancien Kid Flash reste caché à un grand nombre des personnages du cast de la série, nous pouvons être certains que l'association des deux compères, épaulés par Batman le détective à qui rien n'échappe, va pouvoir faire vite avancer le mystère de ce qui s'est produit entre Flashpoint et le début des New 52. Et ce n'est pas non plus un hasard si un certain smiley se retrouve entre les mains du Dark Knight... vous savez quoi, je pense franchement que nous tenons là un titre à surveiller de très près, comme le lait sur le feu. Il va s'en passer des choses dans les prochaines semaines. 


A lire aussi : 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

WORLD WAR HULK (Marvel Deluxe) Une grosse boucherie sous le sapin

THE BOYS SAISON 3 : TOUS LES COUPS SONT PERMIS

UNIVERSCOMICS LE MAG' #22 AVRIL 2022 : WAR ZONE comics guerre et propagande