COVER STORY (9) : SUPERMAN #123

L'autre jour j'ai retrouvé cette cover particulière, avec un Superman fluorescent, en partie, d'un joli bleu métallique. C'est la couverture de Superman #123 (1997), qui annonçait fièrement que le personnage était désormais prêt pour le siècle prochain. Comme souvent quand il faut secouer l'apathie des lecteur (et booster les ventes pour obtenir de gros dollars) les majors de l'édition usent des mêmes grosses ficelles. La mort ou la résurrection d'un héros phare, ou un nouveau costume, un changement brusque de direction. C'est le second cas ici, sous la plume pas très inspirée de Dan Jurgens. Le kryptonien a de plus en plus de mal à gérer ses nouveaux pouvoirs, qui lui sont tombés dessus en 1997. Exit la super force et l'homme d'acier, Superman ressemble de plus en plus à un être d'énergie pure, dont il parvient à grand peine à maintenir la cohésion. Les balles ne rebondissent plus sur son corps musclé, elles passent au travers! Quand il se fâche on dirait une version survitaminée d'Electro, sauf qu'il ne le fait pas toujours exprès, et qu'il est consumé par ses nouveaux dons. Heureusement que les laboratoires Star Labs et l'aide inattendue de Lex Luthor (qui fournit le matériel, dans un but tout sauf altruiste) permettent de mettre au point une nouvelle tenue, à mi chemin entre la combinaison high-tech et le costume moulant. Du bleu, du blanc, un "S" ajouté en dernière minute après une visite chez les Kent dans leur ferme bucolique, et voilà Superman capable de dompter ses nouvelles facultés, et qui se refait le look pour le siècle à venir! Sauf que vous l'avez compris, le siècle en question est venu, et ça fait bien longtemps que cet attentat au super-héros iconique par excellence a été remisé en rang des souvenirs honteux. Il était joli et puissant, certes, mais le rapport avec Superman était bien faible... Aux dessins Ron Frenz officiait dans ce numéro, avec une Lois Lane qui tire sur le roux, et un style très sommaire qui n'a pas trop le temps de faire la part belle aux détails. Vous voulez que je vous dise? Les années 90 auront été éprouvantes, pour les lecteurs de comic-books!

ps : Mais cela dit la cover brille dans le noir, c'est déjà ça non?


Commentaires

VOUS AIMEZ UNIVERSCOMICS

VOUS AIMEZ UNIVERSCOMICS
Un petit geste pour nous soutenir

CES JOURS DERNIERS ...

Plus d'éléments