ALL-NEW THOR TOME 1 : LES DEBUTS DE LA NOUVELLE THOR

La situation n'est pas des plus réjouissantes. Su Terre, une station sous-marine de la compagnie Roxxon est attaquée, dans les grands fonds océaniques, par une armée de géants des glaces. En Asgardia, cela n'est pas mieux, il y a clairement de la tension dans l'air. Entre Odin et Freyha sa femme, mais aussi du coté du fils, le divin Thor. Ce dernier n'est plus jugé digne de soulever Mjolnir, le marteau enchanté, suite aux événements de Original Sin. Il a beau essayer, de toutes ses forces, l'objet reste désespérément ancré au sol et refuse de bouger. Mais Odinson est courageux, brave entre les braves, et même sans l'outil qui l'a rendu célèbre, il se jette dans la bataille, sur Terre, et affronte Malékith, le seigneur des Elfes Noirs. Hélas le mano a mano tourne court et l'ennemi lui ampute un bras, le laissant à jamais marqué par la plus cuisante des défaites. Pendant ce temps, la question se pose. Le royaume des Dieux Nordiques peut-il rester sans un protecteur, la magie de Mjolnir restera t-elle inutilisée? Que nenni, a t-on l'habitude de dire là-bas. Une figure féminine s'approche, et sans le moindre effort, empoigne le marteau et se retrouve investie des pouvoirs de Thor. Lors de la publication de ces épisodes, le mystère régnait sur l'identité de la nouvelle élue, mais ce n'est pas spoiler que de dire ce que nous savons tous, Jane Foster devient ainsi la déesse du tonnerre, au grand dam de hordes de fans qui s'empressent de faire remarquer que non, Thor ce n'est pas une femme. Sauf que si on interprète ce patronyme comme un titre avant tout, cela peut être plausible, et Jason Aaron surprend, avec un récit bien construit, qui n'ennuie jamais, au fil des épisodes. Alors nous on valide l'idée, et on poursuit la lecture. 

Il faut du courage à Jane, car atteinte d'un cancer en phase avancée, les effets positifs de sa chimiothérapie son annulés dès qu'elle invoque son alter ego divin. La demoiselle s'en sort assez bien, et la période d'adaptation est plutôt brève. En quelques vignettes, elle comprend comment se servir de Mjolnir, et se lance dans une bataille farouche contre les géants des glaces, qu'elle brisent avec brio. Face à elle va aussi entrer en scène Dario Agger, le Pdg de Roxxon, qui n'est pas un pauvre industriel sans défense, puisque capable de devenir un Minotaure. Celui-ci est entré en possession d'un artefact fort demandé, et pour préserver son butin, il s'enferme dans une pièce impénétrable, tandis que la nouvelle Thor reste à l'extérieur face à ses ennemis, et privée du marteau, qui est passé de l'autre coté. Les débuts sont cahotiques, mais le courage et l'abnégation sont bien réels.
Rusel Dauterman accède ici à un statut supérieur. Au départ ce dessinateur nous avait quelque peu déçu, et on ne pariait pas trop (à tort) sur son avenir chez Marvel. Mais les progrès sont fantastiques, et ici il rivalise d'inventivité et sort le grand jeu pour rendre fabuleux les premiers exploits de la nouvelle Thor. Des cases plus petites aux scènes de lutte ambitieuses, c'est un excellent travail, en accord parfait avec le texte d'Aaron. Les anciens lecteurs de Thor seront peut-être surpris par le caractère plus "cool" et à la page des enjeux et de certains dialogues, mais il est aussi bon de voir que cette version plus terre à terre et novatrice permet d'écrire des choses différentes, qui à notre sens méritent amplement d'être (re)découvertes. Que Thor soit un homme, une femme ou une grenouille, l'essentiel reste l'intrigue, la narration, et de ce point de vue là, Aaron assure un travail respectable. 



A lire aussi : 


Sur UniversComics Facebook, vous trouverez aussi :
La vraie Jean Grey de retour en décembre



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

WORLD WAR HULK (Marvel Deluxe) Une grosse boucherie sous le sapin

THE BOYS SAISON 3 : TOUS LES COUPS SONT PERMIS

SPECIAL STRANGE : LE GRAND RETOUR AVEC ORGANIC COMICS & ORIGINAL WATTS